«Les vendanges, plus tardives qu’en 2011, sont prévues en majorité mi-septembre, mais peuvent s'étaler jusqu’en octobre», par exemple en Charentes ou dans la région de Cognac, précise l’organisme officiel dans un communiqué.

«Sur le plan quantitatif, la récolte s’annonce proche de la moyenne de ces cinq dernières années», avec 46,7 millions d’hectolitres. Elle avait atteint 50,8 millions d’hectolitres l’an dernier.

La saison a notamment été marquée par une fin d’hiver très rigoureuse, un temps frais et pluvieux au printemps «qui a ralenti le développement végétatif de la vigne».

En mai et juin, pluies et orages ont gêné la floraison, tandis que dans certaines zones, notamment le Beaujolais, la grêle a été destructrice.

Source:http://www.liberation.fr